Ils ont servi sur la mer / They served on the seas

Au cours de son histoire, la Marine royale canadienne (MRC) a participé à la Première et à la Deuxième Guerre mondiale, à la guerre de Corée, à la première guerre du golfe Persique et à la guerre d’Afghanistan, ainsi qu’à des missions de maintien de la paix des Nations Unies et à des opérations de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). La MRC regroupe des marins de la Force régulière et de la Réserve, soutenus par des employés civils.

Pendant la Première Guerre mondiale, l’effort de guerre du Canada s’est principalement concentré sur le Corps expéditionnaire canadien (armée), la MRC étant prise entre l’enclume et le marteau avec le manque d’intérêt relatif de l’Amirauté britannique pour la défense navale canadienne d’une part et la réticence du premier ministre Borden à suivre les conseils du Quartier général du service naval (QGSN) à Ottawa sans l’autorisation de l’Amirauté d’autre part. Pour commencer, le QGSN a fait le nécessaire pour le transport de tous les officiers et de tous les hommes de la Royal Navy Reserve résidant au Canada qui désiraient retourner en Grande-Bretagne, et a aussi aidé l’Amirauté à enrôler des hommes directement dans la marine britannique. Durant les premières années de la guerre, la MRC a géré une flotte de patrouille dans le golfe du Saint-Laurent, jusqu’à ce que l’Amirauté accepte la proposition d’enrôler des Canadiens dans la patrouille auxiliaire de la Royal Navy (RN) britannique. Un cinquième des membres de la Réserve des volontaires de la marine royale du Canada (RVMRC) ont été envoyés en Grande-Bretagne et les autres ont servi dans les eaux canadiennes pendant la guerre.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la participation navale du Canada a pris différentes formes. La plus mémorable est peut-être la participation de la marine canadienne aux succès des Alliés tout au long de la bataille de l’Atlantique, de 1939 à 1945. Il ne s’agissait pas d’une seule bataille, mais d’une série de combats continus entre la marine allemande (surtout les U-boots) et l’armée de l’air (et plus tard la marine italienne) et les forces marines de la Grande-Bretagne, des États-Unis et des navires marchands alliés. Les réservistes canadiens à bord de petits navires ont joué un rôle majeur en escortant des navires plus importants avec de la nourriture, du matériel de guerre et d’autres fournitures, ainsi que du personnel des forces armées, de l’Amérique du Nord au Royaume-Uni et à l’URSS. La Marine royale du Canada a également participé à la guerre de surface, des opérations navales conventionnelles en Europe et dans le Pacifique. Enfin, la MRC a apporté une importante contribution au service des opérations combinées, qui a géré de grands débarquements amphibies (invasions coordonnées des forces terrestres, maritimes et aériennes) et des raids sur l’Europe occupée.

 La bataille du golfe du Saint-Laurent

Trop près de nous : le torpillage du SS Carolus

Se souvenir des convois

Sources :

Over its history, the Royal Canadian Navy (RCN) has seen action in the First and Second World Wars, and the Korean, First Gulf, and Afghanistan Wars, as well as in United Nations peacekeeping missions and as part of North Atlantic Treaty Organization (NATO) operations.  The RCN combines Regular Force and Reserve sailors, supported by civilian employees.

During the First World War, Canada’s war effort focused mainly on the Canadian Expeditionary Force (army) as the RCN was caught between a rock – the British Admiralty’s comparative lack of interest in Canadian naval defence – and a hard place – Prime Minister Borden’s reluctance to follow the advice of the Naval Service Headquarters (NSHQ) in Ottawa without U.K. Admiralty authorization.  To start, NSHQ arranged transportation of any Royal Navy Reserve (RNR) officers and men resident in Canada wanting to go to Britain, as well as helped enroll men directly into the British navy.  In the first years of the war, the RCN managed a patrol service in the Gulf of St Lawrence, until the Admiralty accepted a proposal for Canadians to be enrolled in the (British) Royal Navy (RN) auxiliary patrol.  A fifth of the Royal Naval Canadian Volunteer Reserve (RNCVR) in the war were sent to Britain with the remainder serving in Canadian waters.

In the Second World War, Canada’s naval involvement took different forms.  Best remembered may be Canada’s naval involvement in Allied success in the 1939-1945 Battle of the Atlantic.  This was not a single battle, but an ongoing series of fights between the German navy (especially U-boats) and air force (and later Italian navy) and the navies of Britain, Allied and U.S. merchant ships.  Canadian reservists in small ships played a major role in escorting larger shops with food, war material, and other supplies, as well as armed forces personnel, from North America to the U.K. and U.S.S.R.  The Royal Canadian Navy also engaged in surface warfare –conventional naval operations in Europe and the Pacific.  Finally, the RCN also contributed substantially to the Combined Operations service, which managed large amphibious landings – coordinated land, sea, and air force invasions – and raids on occupied Europe.

 

 

 

 

 

 

 

Battle of the Saint Lawrence

Sinking of the SS Carolus near Metis-sur-Mer

Remembering the convoys

Sources:

Avec nos remerciements à nos partenaires – Anciens Combattants Canada pour leur généreuse aide financière et la Ville de Métis-sur-Mer pour l’utilisation des terrains municipaux et des services en nature – et la Fondation Jack Herbert et Desjardins pour les dons. Enfin et surtout, merci aux vétérans, aux membres de la Légion et aux résidents permanents et d’été qui ont fourni des contributions financières, des idées, des photos et des encouragements pour le projet.

With grateful appreciation to our partners – Veterans Affairs Canada for providing generous financial aid and the Ville de Métis-sur-Mer for the use of municipal land and in-kind services – and to the Jack Herbert Foundation and Desjardins for donations. Last but not least, thanks to the Veterans, Legion Members, and permanent and summer residents who provided financial contributions, ideas, photos and encouragement for the project.

À noter :  Il s’agit d’un travail en cours, mis à jour au fur et à mesure que nous recevons de nouvelles informations, photos et fichiers audio et visuels. Toutes les informations proviennent de sources que nous croyons fiables; si vous remarquez une erreur par inadvertance, veuillez nous en informer à pandersson@Heritagelsl.ca. Les informations et les histoires trouvées sur certaines des pages liées ici sont dans la langue dans laquelle elles ont été fournies.

Note: This is a work in progress, updated as we receive new information, photos, and audio and visual files. All information is from sources we believe to be reliable; if you notice an inadvertent error, please let us know at pandersson@Heritagelsl.ca. Information and stories found on some of the pages linked to here is in the language in which it was provided.